Loi Hamon : tellement de temps perdu

Avant, lorsque l’on souscrivait à une assurance, on était obligé d’accepter l’assurance proposée par notre banque. De plus, cette dernière n’a jamais eu à prévenir son client lorsque celui-ci pouvait et même devait résilier son contrat.

Cela impliquait que l’on paye parfois une assurance pendant bien trop longtemps et c’est une énorme perte d’argent lorsque l’on en n’a plus besoin. Le site web www.loi-hamon.eu en parle d’ailleurs très bien.

Économiser du temps et de l’argent

En parallèle, cette même banque imposait que l’on se souvienne de la date exacte de renouvellement de contrat.

Dans le cas inverse, on devait parfois attendre toute une année afin de pouvoir mettre fin à notre assurance.

Imaginez donc une année entière de perdue, juste à cause d’une date limite oubliée. Toutes ces contraintes sont définitivement révolues, pour le bonheur des consommateurs qui étaient dans une situation bien délicate.